Vincent Meessen

Vincent Meessen développe une pratique artistique basée sur la recherche. Ses travaux visent à faire l'expérience de documents et à documenter ces expériences. Ses gestes de saisie et de mise à l'épreuve du savoir servent de base à une réécriture spéculative de l'histoire, pointant vers la matrice coloniale de la modernité occidentale.
Vincent Meessen a été sélectionné pour occuper le Pavillon belge à la 56ème Biennale de Venise, pour son projet Personne et les autres avec la commissaire indépendante Katerina Gregos. Tant dans son travail d'artiste que dans ses activités para-curatoriales, Meessen utilise des procédures collaboratives qui minent l'autorité de l'auteur et mettent l'accent sur l'intelligence des collectifs. Il est co-fondateur de l'Ambassade Universelle, une plateforme de sans-papiers (2001-2005), de l'alliance temporaire Potential Estate (2006-2012) et de Jubilee, un outil mutuel de recherche et de production. Son travail est en ce moment et jusqu'au mois de mai montré à la Kunsthalle Basel.

Vincent Meessen (Baltimore, 1971; lives in Brussels) develops an artistic practice based on research. His works aim at experimenting documents and at documenting these experiments. By seizing and challenging knowledge, he creates a base to the speculative rewriting of history, aiming at the colonial matrix of occidental modernity.
Vincent Meessen has been chosen to occupy the Belgian Pavilion at the 56th Venice Biennal for his project Personne et les autres with independent curator Katerina Gregos. In his artistical work as well as in his extra-curatorial activities, Vincent Meessen uses collaborative procedures that undermine the author's authority and stress the intelligence of collectives. His has co-founded the Universal Embassy (Ambassade Universelle), a platform of "illegal immigrants" (2001-2005); the temporary alliance Potential Estate (2006-2012); and Jubilee, a mutual research and production tool.
His work can be seen until May at Kunsthalle Basel.