Gérard Wajcman (F)

jeudi 03 février 2011, 10h30

Ecrivain, psychanalyste, maître de conférences au département de psychanalyse de l’Université Paris 8, dirige le Centre d’Étude d’Histoire et de Théorie du Regard. Il est l’auteur notamment de : Le Maître et l’Hystérique, Navarin/Le Seuil, 1982 ; L’interdit, Denoël, 1986 ; Nous, 2002 ; L’objet du siècle, Verdier, 1998 ; Arrivée, départ, Nous, 2002 ; Collection, Nous, 1999, 2003 ; Fenêtre, chroniques du regard et de l’intime, Verdier, 2004. Gérard Wajcman a récemment publié : L’oeil Absolu, Denoel, 2010.

L’oeil absolu

Depuis la vidéosurveillance jusqu’aux balayages satellitaires de la planète, en passant par l’imagerie médicale et la télé-réalité, d’innombrables dispositifs s’acharnent à nous rendre intégralement visibles et transparents. Plus que dans une civilisation de l’image, nous sommes désormais dans une civilisation du regard. On surveillait jadis les criminels, aujourd’hui on surveille surtout les innocents. Pour la politique sécuritaire, nous sommes tous des dommages collatéraux. Mais au-delà de la surveillance, ce regard global infiltre aujourd’hui tous les domaines de nos vies, de la naissance à la mort. La transparence n’est pas qu’une affaire sociale, elle vise aussi le privé de nos maisons et l’intérieur de nos corps, dissolvant chaque jour un peu plus l’espace de l’intime et du secret .

Vidéo