Dominique Lestel (F)

jeudi 03 février 2011, 14h

Philosophe de terrain, membre fondateur du département de sciences cognitives de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm à Paris et pionnier des ‘Non Human Studies’, Dominique Lestel construit depuis quinze ans une anthropologie philosophique autour de la notion de communautés hybrides homme/animal/machine de partage de sens, d’intérêts et d’affects Il a publié une dizaine de livres dont: Les Origines Animales de la Culture (Flammarion, 2001, 2003, 2009) ; L’Animal Singulier (Seuil, 2004) ; L’Animalité. Essai sur le statut de l’humain (Hatier, 1996 ; L’Herne, 2007) ; Les Amis de mes Amis (Seuil, 2007) ; L’Animal est l’Avenir de l’Homme (Fayard, 2010) et, avec T. Bardini, Journey Beyond the Species (DisVoir, 2010). Son prochain livre, Apologie du Carnivore, doit paraître au printemps 2011 chez Fayard.

L’animalité à venir et les irritations de l’humain

Aujourd’hui, l’émergence d’artefacts relationnels modifie substantiellement le rapport que nous pouvons avoir avec les êtres vivants. Si un robot animal peut être, non pas ressemblant à un animal naturel, mais plus ressemblant que lui, que va devenir l’animal ? Et que peut-on faire de tels artefacts animalisés ? Peut-être inventer de nouvelles formes d’irritations et d’hybridités qui transforment radicalement ce que signifie être un humain.

Vidéo